Les internes en médecine et la qualité de vie au travail

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Une enquête a été réalisée par l’inter syndicat national des internes des hôpitaux concernant les gardes, les astreintes et le temps de travail des internes en médecine. On y apprend notamment que le « repos de sécurité », obligatoire depuis 2002, n’est pas respecté pour 21 % des personnes interrogées, en effet les internes concernés réalisent 24 heures de travail en continue. Un tiers des internes ne sont pas payés pour leurs gardes ou leurs astreintes. Le risque pour la santé des patients est conséquent , les internes reconnaissent avoir commis des erreurs de diagnostics du fait de l’accumulation des heures de travail et de la surcharge également du travail. (http://www.lemonde.fr/sante/appel_temoignage/2012/09/22/appel-a-temoignages-vous-etes-internes-en-medecine-decrivez-nous-vos-conditions-de-travail_1764162_1651302.html)

Des indicateurs de qualité de vie au travail s’avèrent utiles pour prévenir les dérives de nos organisations et améliorer les services auprès des usagers. Il en va de la qualité de la médecine et des services rendus.

L’ISQVT Inventaire de qualité de vie au travail développé par le CLIPP de Montréal en partenariat avec l’IEDRS est un outil particulièrement dynamique pour à la fois évaluer la qualité de vie et cibler des actions pour améliorer celle ci.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »